03 juin 2015 ~ 0 Commentaire

jalousie

Ja, eifersüchtig bin ich et je suis capable de me rendre malade à un point inimaginable! Klar freue ich mich darauf, dass er in die USA fährt. Der Arme arbeitet die ganze Zeit und nimmt sich kaum Ferien. Was mich aber stört: er wird von einer jungen Kollegin begleitet. Chaque fois que j’y pense, je perds mes moyens et me mets à imaginer toutes sortes de scénarios. Bien-sûr qu’il ne se passera rien mais je ne peux m’empêcher de fabuler. Mes épaules sont tendues, ma mâchoire se crispe et mon imagination pédale sans fin. Comme un animal voulant protéger son territoire, je suis prête à sortir les griffes et à bondir. Et nul remède n’y fait. Même la raison est renvoyée au placard! Si les histoires de trahison n’existaient pas dans notre quotidien, si ce thème récurrent ne polluait pas séries, films et romans, alors peut-être que les femmes ne seraient pas jalouses! On dit qu’écrire est un remède aux maux mais les mots arrivent-ils vraiment à traduire ces sentiments destructeurs? Destructeur parce que quand on commence à douter de son compagnon alors qu’il n’y a pas à douter, ce sont des moments précieux qu’on détruit. Ma vie m’est précieuse, ce que j’ai construit m’est précieux et il faut que je réussisse à balayer cette jalousie qui me rend inquiétante. Comme les fenêtres de pub qui s’ouvrent quand je consulte ma boîte mail, il faudrait pouvoir fermer les onglets « jalousie » dès qu’ils s’affichent devant mon nez. D’un simple clic…

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

BTS AM 2014 2016 G2 |
Encore plus de bon plan |
Knoxblood |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gabrielbonneau
| Bowersqqevhfkuxu
| Le Blog de Samy